Yann Sougey-Fils (portrait)
Yann Sougey-Fils (portrait)

» Bonjour Yann, est-ce que tu peux te présenter rapidement ?

Bonjour Thierry !
J'ai 42 ans, je vis actuellement à Lyon, cela fait une vingtaine d'année que je dessine, principalement des illustrations, des couvertures de livres... en parallèle de mon travail de responsable d'un club de sport.

» La Maison de la Sorcière est ta première bande dessinée, qu'est-ce qui t'a orienté vers ce choix ?

J'ai toujours voulu sortir ma bande dessinée, mais cela prend du temps avec un travail et une famille, et il ne s'agit pas d'une commande d'un éditeur à la base. J'ai donc pris mon temps, plus de 3 ans, pour sélectionner un texte, l'adapter, pour enfin me lancer dans la création à proprement parler, tout en sachant que ce projet ne verrait peut être jamais le jour ! J'ai choisi Lovecraft pour plusieurs raisons, la première étant que j'aime son univers, et qu'il représente un vrai défi pour un dessinateur, la manière de décrire les personnages et les créatures étant volontairement très floue, cela laisse libre cours à l'imagination.

J'ai également fait la rencontre d'un éditeur lors d'un salon du livre (Les Éditions des Tourments) à qui j'ai présenté mes 5 premières planches... et qui a montré de l'intérêt pour mon travail en m'encourageant à terminer le projet... et je les en remercie infiniment, car ils ont donné suite en éditant ma BD !

» Quelle est ta méthode de travail quand tu te lances dans un tel projet ?

Alors c'est forcément pas mal d'étapes avant de commencer le dessin lui-même.

Dans un premier temps, lire et relever un maximum d'informations dans le roman (détails sur les personnages, les lieux, etc). Ensuite, découper le tout en plusieurs gros blocs, pour savoir comment répartir l'histoire et avoir le temps de tout traiter sur le nombre de pages choisies (ce qui est moins simple qu'il n'y parait !). Vient alors le travail de recherche historique, pour savoir comment s'habillaient les gens de l'époque, la technologie, l'architecture. A partir de là, je peux commencer à créer les personnages de l'histoire, leur aspect physique mais aussi leur caractère.

Quand toute la base est établie, place au storyboard de l'ensemble de la BD (un gros brouillon en quelque sorte, très moche !), puis un storyboard plus détaillé d'un bloc avec l'intégration des dialogues. Mise au propre en noir et blanc, passage à la couleur, puis on enchaîne sur le bloc 2 et ainsi de suite ! En dernière étape je m'attaque à la couverture... et c'est parti pour les relectures multiples, les corrections des fautes, de certains dessins, etc.

Plus qu'a transmettre le fichier à l'éditeur, puis à l'imprimeur, avec parfois (souvent) de nouvelles modifs et quelques nouveaux réglages !

» Travailles-tu avec des outils traditionnels ou est-ce que tu es passé au tout numérique ?

Pour le storyboard, c'est généralement à la main, puis dès que la mise au propre commence, je passe directement sur l'ordinateur. Je travaille avec 2 tablettes graphiques (Wacom et XP-Pen). Cela fait gagner pas mal de temps, et évite les problèmes de scans, de perte de qualité...

» Tu m'as parlé rapidement d'autres projets à venir... Tu peux nous en dire plus rapidement ?

Je travaille actuellement sur 2 projets, une BD sur la vie hors norme d'un chirurgien et une autre sur le thème du handicap, qui paraîtront aux Éditions du Signe pour fin 2020 ! La rencontre avec cet éditeur est également exceptionnelle... car c'est un peu grâce à Lovecraft que leur porte s'est ouverte, mais pas que, je vous en parlerai la prochaine fois ! (Mille merci à Martial, qui se reconnaîtra, pour toute la confiance dont il me témoigne !)

» Est-ce que tu as prévu de retrouver l'univers de Lovecraft prochainement ?

Je viens de sortir aux Éditions des Tourments « Moi, Lovecraft », écrit par Jean-Christophe Malevil, et illustré par moi-même ! Lovecraft nous raconte divers événements de sa vie, ses pensées, ses doutes, ses peurs... bref, pour toute personne désireuse d'en connaître plus sur cet auteur, c'est un livre qu'il faut avoir dans sa bibliothèque !

Par la suite, il est évident que j'ai d'autres idées en tête... je verrai le moment venu !

» Merci Yann, et au plaisir de découvrir tes prochains ouvrages !

Pour en savoir plus...

Quelques illustrations de Yann Sougey-Fils