Pays d'origine :
États-Unis
Titre original :
The Haunted Palace
Auteur :
Charles Beaumont, Edgar Allan Poe, H. P. Lovecraft, Francis Ford Coppola (non crédité)
Producteur :
Roger Corman
Réalisateur :
Roger Corman
Acteurs :
Vincent Price, Debra Paget, Lon Chaney Jr.
Éditeur :
Sidonis
Format :
DVD (VOSTF)
Durée :
1h 27min
Année de parution :
2009
Prix :
10.00 €
Résumé

L'édition DVD du film est disponible depuis 2009 ; le film est sorti en 1963.

Synopsis

En 1765, Charles Dexter Ward arrive au village d'Arkham où il vient d'hériter d'un manoir, propriété d'un arrière-grand-père sataniste condamné au bucher et qui jeta une malédiction sur les villageois. Charles reprend la malédiction à son compte dans un esprit de vengeance maléfique.

Nos commentaires

Injustement distribué pour des raisons commerciales comme une adaptation d'un poème d'Edgar Allan Poe, le film est en réalité une adaptation de la nouvelle « L'Affaire Charles Dexter Ward » de H. P. Lovecraft (le réalisateur Roger Corman souhaitait s’éloigner de l’univers d’Edgar Allan Poe, mais la société de production American International Pictures ne prit pas de risques et utilisa, contre l’avis de Corman, le titre d’un poème de Poe ; au final, seuls le titre et deux phrases lui sont empruntés).

Au final, on retrouve ici un film d'épouvante "à l'ancienne", qui peine à rendre hommage à l'oeuvre de Lovecraft, le réalisateur préférant s'attarder sur le suspense dramatique plutôt que sur l'intrigue fantastique. « Le long-métrage arrive toutefois à conserver son efficacité, l'atmosphère lovecraftienne composée de ce petit et inquiétant village brumeux, de ses secrets enfouis et de ses habitants peu sympathiques faisant bien son effet. Vincent Price, fidèle à lui-même, incarne avec brio le double rôle de Curwen/Ward, schizophrène torturé ne sachant progressivement plus où donner de la tête. Peu à peu habité par son diabolique ancêtre, l'aristocrate bienveillant va se laisser mentalement manipuler et devenir ainsi une ordure de première naturellement hautaine, désagréable envers son épouse (la magnifique Debra Paget) et manipulateur envers le seul habitant du village qui souhaite lui venir en aide (Frank Maxwell). Le film reste donc suffisamment intrigant pour être plaisant et ce malgré une mise en place assez longuette, les dernières minutes constituant clairement la partie la plus intéressante. Fort heureusement, Roger Corman réussit à instaurer à son film une ambiance pesante et joint à son métrage des décors magnifiques, une photographie soignée ainsi qu'une musique comme d'habitude inquiétante à souhait. Pas le meilleur film de la saga consacrée à Poe (bien qu'encore une fois ce dernier ne soit pas de lui) mais un bon petit film d'épouvante à l'ancienne en soi très agréable. » (in "Critique de La Malédiction d'Arkham" - par Jerome S.)

Plus d'informations :
https://www.imdb.com/title/tt0057128/