Pays d'origine :
États-Unis
Titre original :
The Shadow over Innsmouth
Auteur :
H.P.Lovecraft
Illustrateur :
Frank Utpatel
Éditeur :
William L. Crawford (Visionary Publishing Company)
Nos commentaires

Paru en 1936, « The Shadow over Innsmouth » est la seule nouvelle ayant fait l'objet d'une édition (en dehors des magazines) du vivant de Lovecraft.

Ce "recueil" ne contient que la nouvelle du même nom, qui fut écrite en novembre-décembre 1931.

Lovecraft était plutôt critique vis-à-vis de « The Shadow over Innsmouth », écrivant à August Derleth que "cette histoire  présente tous les défauts que je déplore - en particulier en matière de style, où des phrases et des rythmes déchaînés se sont glissés malgré toutes les précautions... Non ! Je n'ai nullement l’intention de proposer « The Shadow Over Innsmouth » à la publication, car il n’aurait aucune chance d'être accepté."

L'histoire a été rejetée par Farnsworth Wright, éditeur de Weird Tales, lorsque Derleth l'a soumise subrepticement à la publication en 1933. "J'ai lu l'histoire de Lovecraft... et je dois avouer qu'elle me fascine", écrit-il à Derleth. "Mais je ne sais pas ce que je peux en faire. Il est difficile de diviser une histoire de ce genre en deux parties, et c'est trop long pour être édité en une seule."

À la fin de 1935, la Visionary Publishing Company de William L. Crawford commença à publier The Shadow Over Innsmouth sous forme de livre. Le projet se concrétisa en novembre 1936 (bien que la page de copyright indique la date de publication comme avril 1936), mais le livre comportait tellement d'erreurs typographiques que Lovecraft insista pour y ajouter une feuille d'errata (également erronée). Lovecraft était mécontent de la production ; écrivant à son correspondant Lee McBride White le 30 novembre 1936, il disait : "Mon Shadow Over Innsmouth est maintenant disponible - mais en tant que premier livre relié, il ne suscite aucun enthousiasme en moi. C'est l'un des ouvrages les plus moches que j'aie jamais vu - 30 erreurs d'impression, un format et une reliure négligés. La seule chose qui le rachète est l'ensemble des illustrations d'Utpatel - l'une d'entre elles, sur la jaquette, sauve l'apparence de l'objet..." 

200 exemplaires ont été produits (Crawford en avait imprimé 400 mais n'en a relié que 200 ; les autres ont été détruits plus tard). Robert Weinberg a écrit de cette édition : "Seuls quelques centaines d'exemplaires du livre ont été imprimés, et même moins que cela a été vendu, même s'il était disponible au prix exceptionnel de 1$ l'exemplaire. Il contenait du bon papier, une reliure en lin noir. Ce livre était la seule édition reliée du temps de la vie de Lovecraft et devint l’une des véritables raretés du monde de la collection. Son échec, et les faibles ventes du troisième livre de non fantasy, finirent de convaincre William Crawford de la futilité de ses efforts."

Après la mort de Lovecraft (et de Wright), l’histoire parut dans une version abrégée non autorisée dans le numéro de janvier 1942 de Weird Tales.

La cote d'une édition originale dépasse aujourd'hui les 5 000€ !